< 07-01-2023 >
MALI : Après le passage de Faure Gnassingbé, une date retient les regards pour une possible libération des militaires ivoiriens condamnés
Depuis le 10 juillet 2022 et l’éclatement cette affaire entre les pays frères du Mali et de la Côte d’Ivoire, l’on peine à voir le bout du tunnel. Et ceci, malgré l’intervention de différentes institutions notamment la CEDEAO, l’ONU et l’UA ainsi que plusieurs personnalités du monde. En effet, après les échecs de toutes ces tentatives, l’espoir d’une issue heureuse pour le dénouement de cette crise se repose désormais sur la médiation togolaise sollicité en tout début de la crise par les deux pays et qui a déjà porté des fruits avec la libération en septembre dernier de trois femmes militaires ivoiriennes pour raison humanitaire. Médiation conduite de main de maître par le président Faure Gnassingbé, par ailleurs jeune doyen des chefs d’État de l’Afrique de l’ouest qui a, à d’ailleurs effectué un voyage éclair mercredi 4 janvier à Bamako puis à Abidjan pour y échanger avec ses homologues Assimi Goïta et Alassane Ouattara. Depuis ce passage du médiateur de cette crise auprès des deux dirigeants, les regards sont désormais tournés vers une seule date, celle du 20 janvier pour une éventuelle grâce présidentielle pour ces militaires ivoiriens.
Related News